UP Campus Inventons demain, ici et maintenant. Connexion
SAMSON

Dans une autre vie, cet ingénieur du génie militaire a bâti des casernes, des gendarmeries et des ponts pour le compte de la grande muette dont il a claqué la porte au milieu des années  90. Aujourd'hui, ce sont des personnalités au parcours chaotique que l’ancien officier, en quête de sens, contribue à reconstruire par « engagement militant ». 

Dans sa PME, Se succèdent en permanence, le temps d'un contrat d'insertion de 24 mois, une quinzaine de chômeurs de longue durée, de jeunes, de personnes handicapées… Autant de laissés pour compte du marché du travail qu’ODD (Otherworld Développement Durable) s'emploie à remettre en selle, bon an mal an. 

L'objectif lui est imposé par le statut (d'entreprise d'insertion, la maison doit offrir à au moins 60% d'entre eux ce que, dans le volapük des travailleurs sociaux on appelle « une sortie positive », Autrement dit, un CDD, un CDI ou une formation qualifiante. Pas une tache facile ni pour l'employeur, ni pour l'employé. En sept ans, Ce patron compréhensif a eu le temps d'en prendre la mesure : «  Plus on vit en marge, et plus il est difficile de se projeter dans une perspective professionnelle » Moralité, Là où hier Jean-François Samson érigeait des murs, il s'applique à en faire tomber d'autres  tout aussi défensifs…dans les têtes : «  Pensez que j'accueille des gents pour qui aller faire un stage à Rouen revient à escalader Une montagne ». 


L’échec est souvent au bout de la route mais l'intéressé a appris à être philosophe. «  Au moins leur offre-t-on un bout de parcours même s’ils nous quittent avant l''heure ». Le renoncement ne faisant pas partie de son vocabulaire, notre homme s'est emparé d'un nouveau  projet. Solidaire, forcement solidaire. On ne se refait pas. Il a réuni autour d'une table plusieurs associations et institutions en vue de créer ce que le groupe' nomme le « pôle de 
mobilité de la région havraise»,  Le dit pôle' abrite une auto-école sociale «  avec une pédagogie adaptée » et un garage de prêt et de travaux: «  Ou  des salariés en insertion aideront les automobilistes à réparer leur voiture », 

 
Le tout prend la forme d'une société. Coopérative' d’intérêt collectif (SCIC) qui s'installe au 90 rue Gustave Brindeau au Havre au coeur d'un quartier "prioritaire"
Le fondateur d'ODD n’en doute pas une seconde. Le concept répond à un besoin social criant. « Sans permis,  pas de •travail. Sans une voiture en état de marche, pas de travail non plus »  résume-t-il.

Au passage, l’entrepreneur compte, grâce au pôle réorienter  certain de ses salariés vers des CAP de  mécanique automobile, histoire de leur assurer une reconversion,

Partager Partager
Votre navigateur est obsolète !

Mettez à jour votre navigateur pour un affichage optimal. Mettre à jour votre navigateur

×